Apprendre à jouer d’un instrument aide à développer les sens, la mémoire et le cerveau en général. Un tel apprentissage s’accompagne toujours de nombreuses séances de pratique. La possession de l’instrument devient incontournable pour pouvoir s’exercer chez soi. Les personnes qui envisagent d’en acheter doivent faire cas de plusieurs critères avant l’acquisition de leur premier instrument, notamment lorsqu’il est question de piano meuble.

Concrétiser son rêve

Toute personne projetant d’acheter un tel instrument a déjà une idée préconçue du modèle qu’elle souhaite posséder. L’idéal est de donner forme à l’image qu’elle s’est faite de l’instrument parfait. L’intéressé est libre de choisir parmi les trois types existant, à savoir le piano numérique, droit et à queue. Le modèle numérique, comme le Roland f140r par exemple, convient à tout le monde, surtout aux débutants. Ce type se démarque par la souplesse de ses claviers, son transport facile (souvent démontable) et les diverses fonctionnalités disponibles, comme le port de casque.

Le modèle droit, acoustique, offre un grand niveau de sonorité. Ce modèle, fort répandu, a un coût plus ou moins élevé par rapport au numérique. En revanche, il trône bien dans le salon ou dans les autres pièces de la maison, et procure une très bonne ambiance à l’intérieur.

Le modèle à queue représente la perfection et le luxe. En plus d’être un excellent instrument de musique, il apporte aussi du cachet au décor.

Une fois le type bien défini, les autres critères doivent être étudiés pour aider à trouver la meilleure alternative parmi les offres proposées, comme celles sur sonovente.com.

Comment choisir le modèle à acheter ?

Le facteur principal à considérer est le budget alloué à l’achat d’un tel instrument. Le piano numérique offre un plus large spectre étant donné que ceux en entrée de gamme peuvent s’acquérir à moins de 1 000 euros. Le tarif évolue suivant la sophistication de l’appareil. Le modèle droit peut coûter deux fois plus cher, voire plus. Quant au modèle à queue, le tarif tourne autour de 10 000 euros. Ces prix sont donnés juste à titre de référence.

La vérification de l’état de chaque élément qui compose l’instrument est une étape incontournable. Chacun d’eux a un rôle bien spécifique qui se complète aux fonctions des autres. L’excellence de l’état des claviers est fondamentale, que leurs touches soient dures ou souples. Les pédales doivent être fonctionnelles, précises, flexibles et souples pour que l’appui du pied ne nécessite pas un trop gros effort. L’état général du meuble et du pupitre est également à examiner. L’avis d’un connaisseur, comme les professeurs et les pianistes avérés, peut aider à sélectionner le modèle qui convient.

L’espace dédié à recevoir l’instrument meuble et le niveau du pianiste ont aussi de l’influence sur le modèle à acheter. Le type à queue exige une assez grande surface et sert également d’élément de décoration qui apporte de l’élégance à la pièce. Le type droit représente la meilleure alternative pour les lieux restreints. L’instrument d’étude, mesurant entre 1,08 m et 1,13 m, convient aux débutants qui s’initient à la musique. Les pianistes de niveau peuvent se procurer le type droit dit d’expression qui fait entre 1,13 m et 1,22 m. Le type droit dit de prestige est plutôt destiné aux professionnels. Ces modèles mesurent plus de 1,22 m.

Les accessoires indispensables

Pour pouvoir jouer de cet instrument, certains accessoires sont à prévoir. Certains vendeurs peuvent les proposer en pack lors de l’acquisition d’un instrument, tout comme l’achat pièce par pièce est possible. Les accessoires à avoir absolument sont une housse de protection du clavier ou un tissu anti-poussière, un métronome, un tabouret et un casque si le matériel de sonorisation acheté est électronique. Le casque est essentiel pour pouvoir jouer à n’importe quelle heure de la journée et de la nuit. Personne du voisinage ne pourra entendre le son provenant de l’instrument.

Le bon endroit pour acheter cet instrument

Comme pour certains matériels de sono, cet instrument meuble peut s’acquérir neuf ou d’occasion. Les revendeurs proposent des modèles qui viennent de sortir des usines et qui ont un réglage correct. Chaque instrument a à peu près les mêmes qualités, mettant les futurs acquéreurs dans l’embarras du choix. Néanmoins, il faut tenir compte du fait qu’au fil de son utilisation, il a besoin d’entretien pour rester bien fonctionnel. Les revendeurs qui proposent un service après-vente ou qui possèdent une équipe technique sont à prioriser. Pour l’achat d’occasion, l’instrument ne doit avoir aucun défaut, au risque de payer cher les réparations. Faire le tour des magasins spécialisés permet d’avoir une idée plus précise sur ces instruments, de connaître les fourchettes de prix et d’avoir un nombre important de modèles disponibles.