La série des bois

La plus connu dans la liste des instruments à vent sont les bois ou on appelle encore pipe. Dans cette série, la flute est le genre le plus ordinaire. La flute à bec est un instrument légendaire qui sert à l’éveil musical, c’est-à-dire, pour commencer l’étude de la musique depuis le très bas âge. La série des bois se complètent par les instruments à hanche ou à embouchure comme la clarinette, le hautbois et le basson. Il s’agit d’une révolution de la flute avec des sons différents et un autre rôle au sein d’un orchestre grâce au changement de registre : soprano, alto et allant même à la basse.

La série des cuivres

Les instruments à vent en cuivre sont le clairon, le saxophone, la trompette, le trombone et la tuba. Ils sont généralement réputés par la puissance du son qu’ils émettent. Présents dans l’orchestre, dans l’ensemble, ces instruments constituent la fanfare. Le saxophone, particulièrement comprend une série allant du soprano, l’alto, le ténor et le baryton. Il produit un son grâce à la vibration de la hanche sur le bec. La trompette, le trombone et la tuba, le cor et le cornet sonnent grâce à une embouchure. Le changement de note se joue sur des pistons avec des changements à chaque coup sur l’embouchure. Pour un musicien à niveau élémentaire ou pour les amateurs de jazz, la série des cuivres pourrait bien satisfaire leur propre passion.

Les autres instruments à vent

En outre de ces légendaires bois et cuivre, il existe des instruments à vent, folkloriques, classiques ou même révolutionnaires. La flute traversière par exemple, est une révolution de la flute en bois. Cet instrument est conseillé pour ceux qui souhaitent se perfectionner à la flute. Autrement, parmi les instruments à vent, l’harmonica et l’accordéon produisent leur son grâce à des hanches libres vibrés à air injecté ou aspiré. L’orgue à pipe et l’harmonie font également partie de cette grande famille. Ces derniers sont à clavier du même doigté que le piano et généralement destinés aux accompagnateurs, particulièrement  dans les cantiques d’église ou pour les chorales.