Qu’est-ce qu’un instrument de combinaison ?

 Autrefois destiné pour l’amusement, les instruments de combinaison sont transportables. Le plus souvent, ils sont joués par des musiciens de rue et les animateurs de cirque. On n’en rencontre presque plus les instruments mécaniques qui figurent primordialement dans la liste de cette famille d’instrument. Parmi ces derniers, on recense les boîtes à musiques, l’orgue de Barbarie, l’orgue limonaire, le claviorganum et les serinettes. Ce type d’instrument est classé comme inerte car le musicien ne joue pas directement les notes et la musique reproduite est seulement préétablie. La pièce  résonne à chaque fois qu’il fait tourner une manivelle et revient incessamment en boucle. De ceux-ci sont inspirés le gramophone.

Instrument de combinaison, comment ça marche ?

Pour la plupart, on n’a pas besoin de jouer ou même de connaitre les notes, la musique ne se fait pas à  volonté de l’instrumentiste mais est préétablie ou préenregistrée dans un autre dispositif. Un utilisateur fournit seulement de l’énergie en tournant sur une manivelle et la machine résonne toute seule.  Pour changer de répertoire, ces anciens instruments de combinaison comprennent des supports mécaniques qui contiennent de la musique comme : un rouleau qui comporte des picots servant à pincer sur les cordes, une bande de carton percé pour libérer de l’air dans la pipe afin de créer une mélodie sur l’orgue, ou un disque troué ou gravé d’empreinte pour tracer la mélodie sur l’appareil.

Les instruments de combinaison révolutionnaires

Par innovation, on recense actuellement de nouveaux instruments de combinaison. Ils n’ont pas forcément obtenu de brevet, parfois, ce sont les fruits de simples exploits des concertistes ou des amateurs. L’ancien piano mécanique révolutionne actuellement par l’utilisation de la technique MIDI. On utilise seulement une disquette ou un CD numérique pour contenir la commande de la musique, en bref, l’instrument sonne tout seul. Autrement, les instruments à corde comme le violon ou la guitare classique peuvent également se jouer tout seul grâce à l’installation d’une vielle comportant un accessoire pour pincer ou frotter la corde. Ainsi, les autres instruments comme le banjo et la harpe ont subi la prouesse pour devenir des instruments de combinaison.